未分類

Kimono hime 16

Enfin, il est sorti ! Kimono Hime est un magazine qui met en valeur une façon plus moderne de porter le kimono. Avec un col de chemise, des baskets, un chapeau… il propose tout un panel de tenues plus originales les unes que les autres.

Même si je reste très attachée au port classique et traditionnel du kimono, je suis vraiment séduite par les tenues proposées dans ce magazine. Je trouve aussi qu’elles décomplexent car elles montrent que n’importe qui peut porter un kimono à sa façon, en suivant son propre style.

Je m’en inspire pas mal, comme vous avez déjà pu le voir sur Instagram ou comme vous allez le découvrir dans des articles à venir. J’aime particulièrement associer mes kimonos à un béret et à des bottines, un peu comme une des mannequins de la couverture du nouveau Kimono Hime.

Il ne sort qu’une fois par an mais le contenu est d’une telle qualité que cela vaut le coup d’attendre.

Et puis, la plupart des créatrices présentées dans le magazine étant sur instagram les suivre permet parfois d’avoir quelques aperçus.

Je suis fascinée par le duo kimono-chaussures. Je sais que ce n’est pourtant pas du goût de tout le monde. Qu’est-ce que vous en pensez, vous ?

Laura

PS: Merci à ceux qui passent par ici. N’hésitez pas à vous manifester en commentaire 🙂

Publicités
未分類

Portrait

Il y a quelques semaines, j’étais à Tokyo et le hasard a fait que je me suis retrouvée à pousser la porte d’un vieux kissaten à Asakusa.

J’ai toujours aimé ces vieux cafés où le temps semble s’être arrêté dans les années 80-90. On a l’impression d’avoir fait un bon dans le passé et d’être dans le salon d’une grand-mère japonaise.

Il faut parfois un peu de courage pour y rentrer car de l’extérieur on n’a aucune idée de ce qu’on va y trouver. Je sais par expérience que bien souvent ce sont des endroits fréquentés par des habitués.

Celui-ci en particulier, caché dans une petite rue à peine fréquentée, loin du vacarme des rues touristiques de Asakusa, avait quelque chose d’intimidant. Pourtant, alors que j’avais un peu de temps devant moi avant de rejoindre des amis il m’est apparut comme une évidence.

L’intérieur minuscule ressemblait en fait à un bar et il n’y avait aucune table, juste un comptoir. La patronne a vaguement hésité avant de me laisser m’installer mais j’imagine que le fait que je me sois adressée à elle en japonais l’a rassurée.

J’ai très vite été fascinée par cette femme en kimono installée au comptoir. Elle fumait en buvant son café et elle était en grande conversation avec la patronne.

Le contraste était saisissant. Je ne saurais pas l’expliquer mais j’ai eu envie de la photographier.

Alors, j’ai osé lui demander et je suis tellement contente de l’avoir fait. Parce que j’ai pu la prendre en photo mais surtout parce que cela a permis de briser la glace et d’entamer la discussion.

La patronne m’a avoué que son bar est réservé aux habitués et qu’en règle générale elle ne laisse pas rentrer des personnes qui ne sont pas membres. Cette anecdote rend cette rencontre encore plus spéciale à mes yeux.

J’ai adoré prendre cette cliente en photo. Moi qui ne prends jamais de portraits d’habitude, j’ai maintenant envie d’immortaliser certaines rencontres.

Les personnes âgées en particulier. Elles ont tellement à nous apprendre.

Laura

未分類

Yukata coup de cœur

À Kyoto l’automne s’installe lentement mais laissez-moi remonter le temps de quelques semaines. Aujourd’hui je voudrais vous présenter mon yukata favori.

Je l’ai rencontré l’année dernière et si j’ai eu un coup de cœur pour lui, je ne l’ai pas acheté tout de suite pour autant.

Ayant l’habitude d’acheter des kimonos d’occasion très bon marché, c’est son prix qui m’a fait hésiter.

Je me souviens que je pensais à lui presque tous les jours et que j’allais lui rendre visite au moins une fois par semaine. Il m’attendait sagement sur son cintre.

Et puis un jour, mes yeux ne l’ont pas trouvé. Mon cœur a fait un bond dans ma poitrine. Je me suis sentie bête d’avoir hésité si longtemps et puis j’ai été envahie par un certain sentiment de tristesse.

Tout cela pour me rendre compte qu’il avait seulement été déplacé et qu’il m’attendait toujours.

Alors j’ai su. Lui et moi, nous étions fait pour être ensemble.

J’aime sa simplicité originale. Sa délicate association du bleu et du jaune. Ses formes géométriques.

J’aime l’associer à du jaune, du bleu mais aussi du rouge et pourquoi pas du vert.

Il ne cesse de m’inspirer et je ne me lasse pas de le porter.

Avez-vous un vêtement ou un accessoire qui vous transporte ?

Pour l’heure mon cher yukata se repose dans mon placard en attendant patiemment l’été prochain.

Laura.

着物コーデ

L’automne ・ 秋

L’automne est ma saison préférée. Je ne sais pas si c’est parce que je suis née en octobre que j’y suis sensible mais j’ai toujours aimé les températures et les couleurs de cette saison.

一番好きな季節は秋です。10月生まれだからかな?とにかく、秋色や秋の爽やかな天気が好きです。

C’est aussi une période de l’année où je me sens inspirée et où je suis pleine de bonnes intentions.

毎年この時期になるとやる気が出て、色んなことに挑戦してみたくなります。

C’est ainsi que ce blog est né. J’ai à cœur de vous partager les photos de mes sorties en kimono et si l’idée vous plaît je serais ravie d’échanger avec vous.

そこで、ブログを作ってみました。着物のコーディネートの写真などを載せる予定です。意見をコメントで残して下さいね。

10493A0F-67EE-41B1-8025-06393B5EDCE1

Pour illustrer ce premier article, j’ai choisi cette photo qui date d’il y a trois ans déjà. Elle a été prise dans le jardin Shoseien, qui se trouve près de la gare de Kyoto.

3年前の写真です。時間が経つのが早いなぁ。京都駅の近くにある渉成園で撮ってもらいました。

Le kitsuke n’est pas parfait, je n’avais pas mis de obi ita donc mon obi faisait des plis assez disgracieux mais malgré tout, j’aime cette photo. Ce kimono ne m’appartient pas, on me l’avait prêté à l’occasion de cette sortie. J’aimerais m’en trouver un similaire, je trouve que les couleurs vont bien ensemble. Qu’en pensez-vous ?

完璧な着付けではないですが、好きな一枚です。(*´꒳`*)

A bientôt,

Laura.